ANNE-MARIE BERNAUDAT

sculptures & dessins

Plâtres

Dessins

Contact

Accueil

SITE OFFICIEL

Merci d'ignorer le faux site (Flikr) insultant, où mes sculptures sont déformées

L’humanité qui se dégage des œuvres dès le premier regard, impressionne d’emblée.

A. M. Bernaudat-Michaut crée, en effet, une sculpture habitée de sentiments sans rechercher la beauté factice. Chacune de ses créations exprime l’être humain au plus profond de sa vérité et l’on
est conquis par cette démarche authentique, forte et à la sensibilité

intense.

Artiste au sens le plus large, tout intéresse ce sculpteur, les arts plastiques, le théâtre et la poésie tout comme la littérature ou la musique, mais c’est par le volume qu’elle a choisi de s’exprimer.

Etudiante aux Beaux -Arts de Reims, elle a été élève du grand sculpteur Léopold Kretz et a découvert avec enthousiasme
sa sculpture expressive et humaine, déchirée parfois. Avec lui elle
a appris la probité de l’art, la fragilité de la création, le doute indispensable mais qui ne paralyse pas. Auprès de Charles Auffret
elle a compris l’esprit de la forme, l’importance du dessin dans sa discipline, et de ces deux maîtres : l’exigence du travail. Elle a trouvé son chemin personnel, acquis son indépendance, et son œuvre s’attache à révéler la densité du message humain. Chaque figure dégage l’invisible du visible, exprime la vie intérieure et la force créatrice dont sont pétries les formes robustes et douces, sensuelles ou tendres, révèle un monde secret dans une belle franchise du rythme et une puissante tension interne.

Si les jeunes femmes possèdent une sorte de monumentalité superbe, elles demeurent toujours à l’échelle humaine. La lumière anime les aspérités des volumes, traces laissées par les doigts de l’artiste qui modèle peu à peu les corps. Chaque création est un nouveau combat avec la matière pour transmettre la richesse de l’être humain, toujours unique, sa beauté, son énergie, ses sentiments.

D’inspiration classique, A. M. Bernaudat-Michaut sait avec talent exprimer la personnalité, faire partager son émotion. Elle reçut en décembre 2002 le Prix de sculpture de la Fondation Frédéric de Carfort.

 

Article de Nicole Lamothe.

Publié dans «Univers des Arts»,

parution en mars 2002.